Logement intermédiaire et logement abordable contractualisé

Avec des loyers réglementés inférieurs aux prix du marché, les logements intermédiaires permettent aux classes moyennes d’habiter dans les grandes villes, près de leur lieu de travail, sans consacrer une part trop importante de leur budget à leur logement. Pour les autres territoires, des solutions d'habitat alternatives sont disponibles.

Personnes devant une résidence

Crédit : Camille Malissen

Logement intermédiaire : pour se loger à proximité des bassins d’emploi

Des loyers plafonnés, inférieurs de 10 à 15 % au prix du marché, une implantation au plus près des bassins d’emplois : les logements intermédiaires permettent aux jeunes ménages actifs de se loger dans les grandes villes sans se ruiner. Neufs, ces appartements de 2 ou 3 pièces garantissent à leurs locataires confort et taux d’effort maitrisé.

Commercialisés sous la marque Vivelli, nos logements intermédiaires sont accessibles sans commission d’attribution, en un clic ou presque. Dépôt du dossier, signature électronique du bail, paiement du loyer… Toutes les démarches des locataires sont dématérialisées.

Des avantages qui plaisent, les jeunes ménages actifs en tête : en région parisienne, 53 % de nos locataires ont moins de 30 ans. Leur profil type ? Un ménage de 2 personnes en moyenne, gagnant 3 282 euros par mois. Avec un loyer moyen de 902 euros, hors charges, pour un 60 m2, le logement intermédiaire est donc une bonne solution pour ce type de profil.

La solution pour les actifs et les collectivités

La création des logements intermédiaires en 2014 est née d’un constat : la difficulté pour les classes moyennes qui n’avaient pas accès au parc social de trouver un logement de qualité à un prix abordable dans les zones tendues (métropoles, zones frontalières…). D’où l’obligation de s’éloigner de leur lieu de travail pour ne pas subir un taux d’effort trop important.

Avec les logements intermédiaires, ces ménages limitent non seulement leur trajet domicile-travail mais augmentent leur pouvoir d’achat. Autre atout, pour les collectivités locales cette fois : les logements intermédiaires leur permettent de sécuriser sur leur territoire la présence de citoyens actifs aux revenus moyens et de garantir une mixité sociale.

Après ma séparation, j’ai opté pour un logement intermédiaire, une solution intéressante quand on peut difficilement prétendre au logement social ou accéder au marché privé, surtout dans une grande ville. Aujourd’hui, mon appartement est situé près de l’école de mes enfants, il est neuf, agréable et bien isolé.

Sandra

38 ans, cheffe de projet dans un laboratoire d’analyse. Locataire à Gradignan

Le financement de 45 000 logements intermédiaires déjà sécurisé

Depuis leur création en 2014, CDC Habitat joue un rôle moteur dans le développement des logements intermédiaires. Nous sommes leaders sur ce segment grâce aux modes de financements innovants que nous avons développés : les Fonds de Logement Intermédiaires, des fonds d’investissement gérés par notre filiale AMPERE Gestion. Réalisés avec de grands investisseurs institutionnels privés, telle la Caisse des Dépôts, ils nous permettent de sécuriser le financement de 45 000 logements d’ici 2029.

 

En savoir plus sur les Fonds de logements intermédiaires
Découvrez le logement intermédiaire en vidéo

92 000

logements intermédiaires gérés

6 700

logements intermédiaires livrés

45 000

nouveaux logements intermédiaires construits d’ici 2028

Logements Abordables Contractualisés : une solution pour les villes moyennes

Complémentaires aux logements sociaux et intermédiaires, les Logements Abordables Contractualisés sont des logements locatifs libres, dont le loyer est inférieur au loyer de marché afin de satisfaire à des exigences de politiques publiques d’habitat. Dans les villes non éligibles au logement intermédiaire ou inscrites au programme Action Cœur de ville, cette solution d’habitat se révèle particulièrement intéressante pour développer une nouvelle offre de logements attractifs.

22 000

logements abordables contractualisés acquis d’ici 2021