Trappes (78) : l’opération innovante de réhabilitation énergétique de la résidence Castiglione est achevée

Grand Paris Habitat, groupement d’intérêt économique (GIE) créé par CDC Habitat, vient d’achever l’opération de réhabilitation énergétique de la résidence Castiglione, à Trappes, initiée en 2022. Cette opération de réhabilitation a permis, grâce à des procédés de rénovation innovants (notamment la production de façades en hors-site) et à l’utilisation de matériaux durables, de diviser, par 3,5 les consommations énergétiques et de diminuer sensiblement l’empreinte carbone de cette résidence composée de 140 logements locatifs sociaux.

Une opération aux procédés innovants co-financée par la Banque des territoires et l’Etat

Cette opération de réhabilitation est un exemple d’innovation et de modernité. Pour isoler thermiquement les bâtiments, les équipes de Grand Paris Habitat ont en effet eu recours à de la construction « hors site » de panneaux préfabriqués à moins de 300 kms de Trappes, en usine, dans la Meuse, intégrant déjà l’isolant et la finition en bardage, qui ont ensuite été installés sur les façades de la résidence. Cette fabrication en usine, différente d’un chantier classique où l’on réalise tout sur place au fur et à mesure, permet de garantir un haut niveau de performance énergétique et son maintien dans la durée. Ce procédé innovant permet, en outre, d’obtenir une meilleure finition des produits et de réduire les délais du chantier et les désagréments (échafaudage, poussière, bruit…) que les travaux peuvent occasionner pour les résidents. Au total, les travaux de réhabilitation de cette résidence auront ainsi duré 18 mois, alors que la durée d’un chantier de ce type s’élève habituellement à 24 mois en moyenne. Au cours de cette opération, près de 80% de matériaux recyclés ont été utilisés pour isoler la résidence, garantissant ainsi sa haute performance environnementale.

Cette innovation a été rendue possible grâce à une subvention de 1,5M€ de l’appel à projets MassiRéno. MassiRéno est un dispositif lancé par l’État dans le cadre du plan France Relance pour soutenir la massification de la rénovation du parc locatif social, au travers de solutions performantes et reproductibles de rénovation énergétique.

Une division par 3,5 de la consommation énergétique de la résidence

Construite en 1972, la résidence Castiglione est située à Trappes. Elle compte 140 logements sociaux, répartis sur deux bâtiments et deux étages, qui ont tous bénéficié de l’opération de réhabilitation énergétique.

Cette opération d’ampleur et aux procédés innovants a permis de mieux isoler thermiquement la résidence, de changer les menuiseries extérieures et les portes d’entrée dans les halls, de mieux isoler les toitures de terrasses ainsi que d’améliorer les équipements énergétiques à l’intérieur des logements (installation de robinets thermostatiques sur les radiateurs, changement des bouches VMC, par exemple).

Au total, cette opération a permis de diviser par 3,5 la consommation énergétique de cette résidence, qui est passée en quelques mois d’une étiquette D à une étiquette B (de 208 kWh/m2/an à 57 kWh/m2/an). Ce faisant, cette opération a permis d’alléger la facture énergétique des habitants de la résidence Castiglione et de réduire fortement ses émissions de gaz à effet de serre.

Une opération emblématique de l’engagement de CDC Habitat en faveur de la décarbonation de son parc

Le groupe CDC Habitat est très engagé dans la réduction de la consommation énergétique de son parc. Au total, entre 2010 et 2030, 71% de son parc francilien aura bénéficié d’une amélioration de ses performances énergétiques. Une seconde vague de travaux est prévue entre 2030 et 2050 pour que le parc de CDC Habitat soit, à cet horizon, 100% durable sur le plan énergétique. Les travaux de réhabilitation de la résidence Castiglione sont un exemple parfait de l’engagement de CDC Habitat en Île-de-France pour décarboner son patrimoine. La résidence passe d’une étiquette d’émission de gaz à effet de serre de E à C (de 44 KG/m2/an à 14 KG/m2/an).