Satisfaction client : CDC Habitat attentif au confort de ses locataires

Année après année, CDC Habitat en Île-de-France mène des travaux en proximité afin d’améliorer la satisfaction globale de ses locataires, en agissant sur différents leviers et thématiques : sécurité, propreté, recyclage, espaces verts… Un investissement annuel de plus de 800 000 euros qui souligne l’engagement du Groupe vis-à-vis de ses clients.

Une approche inscrite dans la durée

CDC Habitat a toujours fait de la satisfaction de ses locataires la première de ses priorités. En plus de proposer une offre locative de qualité et de mener des opérations régulières de réhabilitation de son patrimoine (confort, accessibilité, performance énergétique…), le Groupe investit chaque année dans des travaux ou des installations visant à améliorer le quotidien des locataires et à les fidéliser sur le patrimoine. Une démarche portée depuis plusieurs années sur le patrimoine social et désormais étendue à l’ensemble des locataires de CDC Habitat.

Comme l’explique Nadine Stoesslé, référente qualité à la direction interrégionale Île-de-France de CDC Habitat, « nous nous focalisons sur des actions visibles, durables et innovantes, que les gens peuvent facilement identifier et s’approprier. Nous nous concentrons sur les parties communes de nos immeubles, les espaces verts ou les extérieurs du patrimoine, sur les parkings : le but est de toucher un maximum de personnes et de créer une vraie émulation au cœur des résidences ».


Une dynamique réorganisée localement

Un exemple de la campagne d’information menée auprès de nos locataires

Chaque début d’année, les équipes des agences fixent leurs priorités pour les mois à venir, en s’appuyant à la fois sur les remontées du terrain et sur l’enquête de satisfaction annuelle pour définir les actions les plus appropriées. Cette année, dans le prolongement de la réorganisation de la direction interrégionale Île-de-France menée en 2021, la démarche a été partagée avec les nouvelles directrices interdépartementales qui supervisent entre 7 et 9 agences.

« L’idée de cette nouvelle organisation est de donner plus de poids à nos actions au niveau local, et de nous appuyer sur tous les échelons de la proximité – du gardien d’immeuble aux chargés de clientèle des agences », reprend Nadine Stoesslé. « Pour 2022, plus de 830 000 euros ont été attribués aux agences pour organiser ces actions, soit une hausse de près de 15% du budget sur un an ». Des campagnes de communication (affichage dans les parties communes, e-mailing) ont également été déployées pour donner encore plus de visibilité aux différentes actions.


2022 : cap sur les écogestes et la sécurité

Avec plus d’une centaine d’opérations menées chaque année, le spectre d’intervention est extrêmement large. Si certaines thématiques et certains formats se retrouvent d’une année sur l’autre (travaux d’amélioration ou d’embellissement des parties communes, entretien des espaces verts…), plusieurs nouveautés ont été mises à l’agenda en 2022, comme la mise en place de poubelles connectées à Choisy-le-Roi (94) et Villejuif (94) (voir encadré) ou encore l’installation de végétation défensive à Quincy-sous-Sénart (91) – un dispositif permettant à la fois d’apporter une touche d’esthétisme aux abords des immeubles tout en empêchant que les buissons ne servent de cachette aux trafics de drogue.

« A chaque fois, nous favorisons des initiatives originales qui permettent aux locataires de se réapproprier les espaces, de se sentir mieux chez eux et dans leur quartier », conclut Nadine Stoesslé. « Ce sont des leviers précieux qui prouvent aussi aux habitants que la Ville et leur bailleur investit dans leur quotidien et leur cadre de vie ».


Des poubelles connectées pour adopter les bons gestes

CDC Habitat expérimente depuis le début de l’année des containers à ordure connectés sur deux de ses résidences à Villejuif et Choisy-le-Roi. Sur ces deux sites défavorablement réputés pour des problèmes de tri ou de jets d’ordure par les fenêtres, le bailleur souhaite encourager une adoption des bons gestes grâce à des poubelles reliées à une application mobile – elle-même adossée à un système de points. Le système a été développé par une start-up grenobloise, Ficha, qui a imaginé une manière d’inciter les locataires à utiliser correctement les poubelles. Chaque fois qu’une personne jette ses déchets au bon endroit, un message sonore le prévient et elle cumule des points transformables en bons d’achats à utiliser chez des commerçants locaux. « Ces équipements ont déjà fait leurs preuves et permettent d’obtenir des résultats en moins de trois mois », explique Marjorie Perrin, responsable de secteur à l’agence de Gentilly. « Nous accompagnons nos locataires en les invitant à installer l’application et en leur distribuant des sacs de pré-collecte imprimés avec des images de tout ce qui se recycle ».