Le « coliving », une alternative à la colocation qui séduit de plus en plus

Chambre COLIVYS à Saint-Denis (93)

C’est une alternative à la colocation traditionnelle qui séduit de plus en plus de jeunes (étudiants ou actifs) mais aussi des cadres en mobilité ou simplement des personnes qui ne souhaitent pas vivre seules : le coliving, s’il est encore assez peu connu et développé en France, est en train de marquer des points dans les zones tendues où l’accès au logement reste compliqué. Considéré comme une version « clef en main » (et parfois « haut de gamme ») de la colocation, le coliving se démarque avant tout par sa souplesse et sa facilité d’accès pour des publics souvent écartés des circuits classiques.

Isabelle HENRY-FERRAN – Responsable suivi social et recouvrement – Siège

« Les critères drastiques des bailleurs et les démarches administratives ne facilitent pas l’adoption en masse de la colocation classique », explique Isabelle Henry-Ferran, directrice projets et missions transverses à la direction interrégionale Île-de-France de CDC Habitat. « La nécessité d’un garant souvent refusé pour les étudiants de nationalité étrangère est également un obstacle dans la recherche d’un logement. Tout cela plaide pour l’émergence de solutions de logement flexibles et prêtes-à-vivre, surtout dans des zones tendues comme l’Île-de-France ».

Sur le terrain, le coliving peut prendre plusieurs formes selon les villes, les opérateurs et surtout le patrimoine disponible. Si dans certains cas, l’offre s’articule autour d’unités de vie complètes et indépendantes (des mini-studios avec salle de bain, WC et kitchenettes), ailleurs ce sont de simples chambres toutes charges et services inclus (eau, chauffage, wifi, lave-linge…) qui vont être proposées. C’est le cas notamment en Île-de-France où CDC Habitat vient de mettre en place plusieurs projets avec Colivys dans le 19ème arrondissement de Paris ainsi qu’en Seine-Saint-Denis (93). La jeune société, créée par trois amis de longue date, s’inspire de l’expérience de ses fondateurs pour populariser ce modèle d’appartements gérés.

Yohan Niddam, cofondateur de Colivys

« Quand nous étions étudiants, nous avons vécu ensemble en coliving et nous avons adoré ce mode de vie », explique Yohan Niddam, cofondateur de Colivys. « Nous avons créé Colivys pour faciliter l’accès au logement des jeunes de 20 à 35 ans, en fin de cycle d’études ou qui démarrent leur vie professionnelle, et qui rencontrent des difficultés pour se loger – notamment dans les grandes métropoles comme Paris, Strasbourg, Marseille, Bordeaux ou Lyon ».

CDC Habitat a identifié plusieurs grands logements (T5/T6) dans son parc francilien, notamment sur la résidence du Président Wilson à Saint-Denis (93), et devrait accueillir ses premiers « colivers » dès le 1er trimestre 2023. Les logements ont été aménagés, décorés et équipés par Colivys qui se charge de l’ensemble des démarches administratives et offre en outre un large panel de services à ses locataires, allant de la prise en charge dès l’aéroport pour les étudiants étrangers jusqu’aux démarches administratives (APL, Navigo…), en passant par un service de conciergerie ou l’organisation d’animations comme des visites de la ville ou des afterworks.

« L’intérêt de ce partenariat est double pour CDC Habitat », conclut Isabelle Henry-Ferran. « Non seulement nous proposons une offre adaptée à des publics spécifiques, pour lesquels il y a clairement un manque aujourd’hui, et nous réduisons également la vacance sur notre parc, en donnant une seconde vie à de grands logements aux loyers élevés qui vont pouvoir être occupés, entretenus et dont l’amélioration continue est assurée ».