La foncière médico-sociale de CDC Habitat s’engage aux côtés du CHU Toulouse Purpan

En partenariat avec le CHU de Toulouse Purpan, CDC Habitat, via sa nouvelle foncière médico-sociale créée pour accompagner les acteurs de la santé dans leur développement, s’est engagée à accompagner le projet de création d’un ensemble immobilier de 22 000 m² sur le site de l’hôpital afin de développer une offre de prestations d’accueil et de confort pour les usagers et les personnels.

Premier pôle hospitalier de la ville rose, le CHU Purpan s’est lancé depuis plusieurs années dans une vaste opération visant à restructurer un foncier de 22 000 m2 dont il est propriétaire, afin de créer une zone de confort pour les usagers comme pour les personnels de l’hôpital. Entre construction neuve et rénovation, le projet intégrera à la fois une résidence hôtelière, une résidence seniors services, 3 000 m2 de bureaux mais aussi une crèche de 105 berceaux aux horaires étendus, un vaste parking de 258 places, des commerces, des restaurants et des salles de séminaire.

« Ce projet aux multiples facettes vise à créer de nombreux équipements utiles aux patients et aux soignants : une crèche, une résidence où les familles des patients et les professionnels de l’hôpital pourront séjourner, des restaurants et des commerces », explique Delphine Pavy, Directrice du Pôle Associatif et Médico-social du Groupe CDC Habitat. « Pour accompagner cette opération, nous avons acquis, via notre foncière médico-sociale et en partenariat avec le groupe MNH/nehs, la société Toulouse Purpan qui possède un contrat de concession de services confié par le CHU en 2018 pour une durée de 50 ans à compter de la livraison prévue en 2024 ».

Créée en 2020 en partenariat avec le groupe MNH/nehs et plusieurs acteurs institutionnels dont la MAIF, la foncière médico-sociale s’est fixée pour objectif de financer la rénovation du parc immobilier du secteur médico-social et d’accompagner le développement d’équipements sur foncier hospitalier afin de renforcer l’attractivité́ des établissements publics de santé. Cette démarche s’inscrit dans le prolongement de l’engagement de CDC Habitat aux côtés des acteurs nationaux du secteur, notamment la FHF (Fédération Hospitalière de France) et localement auprès des grands centres hospitaliers de plusieurs métropoles.

Vue prospective du pavillon Dieulafoy

« La foncière va notamment s’engager dans la restructuration de la filière de soins de longue durée et le développement d’une offre à prix de journée maitrisé dans les EHPADs et les résidences pour personnes âgées autonomes », reprend Delphine Pavy. « L’autre axe de développement concerne, comme c’est le cas à Toulouse Purpan, des projets immobiliers afin d’améliorer les conditions de travail et le confort des sites hospitaliers pour les soignants, les patients et leur famille ».

Au-delà de l’engagement de la foncière, CDC Habitat sera également acteur de la transformation du site toulousain aux côtés des différents partenaires que sont le groupe MNH/nehs (en sa qualité d’AMO du projet), des futurs gestionnaires des résidences (Aegide et Domitys) et bien sûr du CHU et de la Ville. Les équipes de CDC Habitat seront en première ligne dans le cadre de la réhabilitation du pavillon Dieulafoy, et assureront la commercialisation des locaux vacants.

« La création de la foncière nous permet de compléter notre offre et de renforcer notre engagement aux côtés d’un secteur essentiel de notre quotidien, dont la fragilité a particulièrement été mise en lumière depuis le début de la crise sanitaire », conclut Delphine Pavy. « De par son ambition, sa mixité d’usage, sa forte dimension partenariale et son importance au niveau local, le projet du CHU de Purpan va permettre de transformer durablement un quartier et le quotidien de tous ses habitants ».

Dès sa création, la foncière a levé́ des fonds auprès de CDC Habitat, du groupe MNH/nehs et d’acteurs institutionnels français, se dotant ainsi de près de 110 millions d’euros de fonds propres. Elle se fixe un objectif d’investissement de 400 millions d’euros sur 5 ans pour acquérir de nouveaux actifs et restructurer la filière.