Une réhabilitation sous le signe de l’excellence énergétique

Engagé dans une ambitieuse politique d’amélioration de son patrimoine, notamment sur le plan énergétique, CDC Habitat vient de finaliser la rénovation des 110 logements et 22 locaux d’activité de la résidence des Chartoux à Rillieux-la-Pape, au nord-est de Lyon.

Résidence Les Chartoux à Rillieux La Pape (69) après réhabilitation

Désireux d’améliorer le confort de ses locataires et de réduire significativement leurs charges, CDC Habitat poursuit son plan de réhabilitation du patrimoine en Auvergne-Rhône-Alpes. Dernière réalisation en date, la rénovation énergétique des 132 lots (110 logements sociaux et 22 locaux d’activité répartis sur 3 bâtiments) de la résidence des Chartoux à Rillieux-la-Pape, au nord-est de Lyon, a été réceptionnée en octobre 2021. Sur ce site datant de 1964, le bailleur a notamment réalisé une isolation thermique par l’extérieur sur les « 6 façades » – c’est-à-dire y compris la toiture terrasse et la sous-face de plancher du rez-de-chaussée.

« En agissant sur l’ensemble de l’enveloppe, cela permet de réduire au maximum les déperditions », explique Jean-Christophe Dechatte, Responsable de la Maîtrise d’Ouvrage de CDC Habitat Auvergne – Rhône-Alpes. « Et si le bâtiment est seulement passé d’une étiquette D à C, c’est parce qu’il était déjà raccordé au réseau de chauffage urbain et bénéficiait donc d’une bonne notation, alors qu’aucuns travaux d’isolations n’avaient été effectués sur le site depuis sa construction ».

En plus des travaux sur l’enveloppe, CDC Habitat a également procédé à l’individualisation des sous-stations avec le délégataire du réseau de chauffage urbain, permettant ainsi à chacun des 3 bâtiments de la résidence des Chartoux de bénéficier d’un comptage individuel de ses consommations – et donc de charges plus justes pour les occupants.

A l’intérieur des logements, les locataires ont également pu bénéficier d’un certain nombre d’améliorations puisque les VMC ont été changées, les installations électriques mises en conformité, les gaines vide-ordures condamnées et l’ensemble des volets roulants a été révisé. Pour les logements qui n’en avaient pas encore, des balcons ont également été installés. Autour du bâtiment enfin, plusieurs allées ont été équipées de rampe afin d’améliorer l’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

« C’est un chantier complet qu’il nous a fallu mener malgré les conditions sanitaires, alors que les travaux avaient démarré juste avant le premier confinement », reprend Jean-Christophe Dechatte. « La concertation menée en amont n’a pas pu se poursuivre du fait des restrictions, et nous avons donc mis en place une communication différente, tout au long du chantier, pour rassurer les locataires et adapter les interventions des entreprises à l’intérieur des logements aux règles sanitaires ».

Malgré ce contexte atypique, l’ensemble des travaux d’amélioration a pu être mené en à peine plus de 18 mois, avec un minimum de nuisances pour les occupants et pour un résultat salué par tous. Au total, CDC Habitat aura investi près de 25 000 euros HT par logement (3,25 millions d’euros au total).

EN RÉSUMÉ :

  • 110 logements et 22 locaux d’activités rénovés
  • Une ITE par les 6 façades
  • Individualisation des sous-stations
  • Étiquette énergétique passée de D à C
  • Création de balcons et de rampes d’accès pour PMR