Des idées pour nos quartiers : CDC Habitat à l’heure des Jeux

Atelier de création avec les enfants

Comme chaque année, l’appel à projets « Des idées pour nos quartiers » est l’occasion pour CDC Habitat de soutenir des initiatives originales sur le terrain. Après l’égalité femmes/hommes et la lutte contre les violences conjugales en 2021, c’est autour des Jeux, qu’associations et acteurs de proximité ont été invités à réfléchir.  

Deux ans avant le rendez-vous incontournable des sportifs du monde entier lors des Jeux de Paris en 2024, CDC Habitat a profité de son appel à projet annuel ‘Des idées pour nos quartiers’ pour inviter les acteurs associatifs et de l’économie sociale et solidaire d’Île-de-France et d’Oise à imaginer comment profiter de l’événement pour créer de l’émulation et du lien social au cœur des quartiers.

« Chaque année, notre appel à projets est l’occasion pour nous de soutenir des projets de développement social urbain directement au cœur des quartiers prioritaires de la ville et d’identifier de nouveaux acteurs de proximité », rappelle Isabelle Cosyns, responsable du service DSU chez CDC Habitat. « Cette année, l’une des particularités est que nous voulions créer une dynamique qui se prolonge jusqu’au début des Jeux à l’été 2024, donc potentiellement soutenir des projets sur près de trois ans avec des enveloppes annuelles allant de 2000 à 8000 euros* selon les propositions ».

Pour cette nouvelle édition, 33 candidatures ont été présentées et 9 projets ont été retenus par les chefs de projets DSU de la direction interrégionale Île-de-France avant d’être présentés devant un jury élargi pour la sélection finale. Le panel de projets vise à cibler des publics et des territoires différents, avec une volonté notamment de mettre en avant la dimension internationale de la population des quartiers et leur lien avec le sport. Parmi les projets retenus, certains ont démarré dès cet été comme par exemple « Eazy Jam », une initiation au hip-hop et au breakdance menée en partenariat avec l’association ‘Eazy dans la Vie’.

Damien Boucher, chef de projets DSU

« Les jeunes du quartier de la Boissière à Rosny-sous-Bois (93) ont pu participer à une journée d’initiation à ce sport qui fera son entrée en tant que nouvelle discipline sportive en 2024 sous le nom ‘breaking’ », précise Damien Boucher, chef de projet DSU. « Le projet va se poursuivre pendant 3 ans, avec des ateliers hebdomadaires pour travailler la technique et l’improvisation organisés dans le centre social du Cercle Boissière ».

De multiples manières de faire vivre l’esprit des Jeux

Autre projet porté cette fois sur la résidence Émile Zola de Massy (91) avec l’association Humanitaria, le « Street Urban Tour » a permis de monter le temps d’une journée un grand village urbain, avec initiations, démonstrations et concours autour des pratiques urbaines pour tous les âges. Au programme : street workout (pratique mêlant gymnastique et musculation en tirant parti des équipements urbains), double dutch (sport de saut à la corde), foot freestyle, breaking, escalade ou encore basket-ball à 3 contre 3.

Mais c’est sur le « mini musée mobile des Jeux » imaginé par l’association du même nom que s’est porté le coup de cœur du jury pour cette édition 2022. Le projet portait sur l’organisation dans le courant de l’été de 5 ateliers culturels et créatifs autour des Jeux antiques et modernes au sein de la résidence Germain Dorel au Blanc-Mesnil (93). Les habitants ont ainsi pu tester leurs connaissances en se confrontant à des tableaux de maître, des statues, des affiches et autres mascottes des événements passés. Soixante participants ont même pu gagner une invitation à l’une des deux visites exceptionnelles du Stade de France organisée par l’association en septembre.

« Nous avons adoré cette démarche originale et adaptée au thème », conclut Damien Boucher. « A travers le partage de connaissances et de profondeur historique et culturelle, le musée a permis d’aller au-delà du simple divertissement ».

Les créations issues des ateliers