Premier bilan positif pour le plan de soutien de CDC Habitat en Île-de-France

Le plan de soutien annoncé par CDC Habitat en mai dernier se concrétise sur le terrain, plus particulièrement en Île-de-France où près de 4500 acquisitions en VEFA ont été signées à fin 2023.

L’annonce au printemps dernier par CDC Habitat d’un plan de soutien au secteur immobilier a été particulièrement bien accueillie en Île-de-France où la demande se maintient à un niveau extrêmement élevé. Avec près de 3 milliards d’euros mis sur la table afin d’acquérir 17 000 logements sur l’ensemble du territoire, le Groupe s’est en effet donné les moyens de venir en aide à un secteur qui doit affronter plusieurs crises simultanées (inflation, hausse du coût des énergies et des matières premières…) et dont les chiffres de livraisons sont largement en deçà des objectifs fixés par le gouvernement.

« Dès l’annonce du plan de soutien, nous avons été très sollicités par les promoteurs franciliens, d’abord pour des programmes en cours de commercialisation qui n’arrivent pas à trouver acquéreurs, puis pour des projets moins avancés et qui nous laissent plus de marge de manœuvre de discussion », explique Aude Debreil, présidente du directoire de Grand Paris Habitat. « Nos équipes ont étudié de près toutes les propositions qui nous ont été faites, ce qui nous a permis d’identifier et de précommander près d’une centaine d’opérations qui pouvaient entrer dans nos critères pour un total d’environ 5300 logements ».

Des projets au service des territoires

Contrairement au plan de relance lancé au plus fort de la crise du Covid qui faisait la part belle au logement abordable, ce nouvel investissement est avant tout tourné vers l’offre sociale (5 000 logements prévus) et surtout intermédiaire (12 000 logements prévus). CDC Habitat qui fait partie des spécialistes du logement intermédiaire souhaite en effet accompagner le développement de ce chaînon manquant entre le logement locatif social et le logement locatif privé qui propose une offre de qualité à loyer maîtrisé (en moyenne 10 à 15 % inférieur aux loyers constatés sur le marché libre) et accessible à près de 85% de la population française.

« Certains projets prennent plus de temps que d’autres à être signés car nous sollicitons systématiquement les collectivités avant de nous porter acquéreurs d’une opération, et certains élus restent encore assez réticents au logement intermédiaire, notamment parce qu’ils craignent de voir cette offre prendre la place d’une offre en accession », reprend Aude Debreil. « C’est pour nous l’occasion de leur rappeler les spécificités de ce dispositif particulièrement adapté aux besoins des travailleurs clés, et qui peut être mis en vente par le bailleur au bout de 10 ans dans un processus qui s’apparente à de l’accession à la propriété différée ».

Des échanges fructueux la plupart du temps puisque sur les opérations retenues, 80% seront des logements intermédiaires et près de 20% des logements sociaux. Trois départements franciliens se taillent la part du lion dans ces acquisitions, à savoir le Val-de-Marne (77), la Seine-Saint-Denis (93) et les Hauts-de-Seine (92) où CDC Habitat a acquis pas moins plus de 1100 logements intermédiaires – une première pour ce territoire. Et si les projets ont été choisis pour leur adéquation avec les besoins des collectivités, le Groupe n’a pas oublié de se montrer particulièrement ambitieux sur le plan environnemental, avec 11% de projets à venir au seuil 2025 ou 2028 de la RE2020.

« Le plan de soutien va se poursuivre en 2024 avec les dernières signatures et surtout l’entrée en phase opérationnelle qui va demander une grande mobilisation des équipes de Grand Paris Habitat », conclut Aude Debreil. « Ces projets venant se rajouter aux volumes déjà prévus, notamment en Maîtrise d’Ouvrage Directe, nous allons mettre en face les ressources nécessaires pour garantir un suivi optimal à chaque étape jusqu’à la livraison, avec notamment l’appui du nouveau Service des études techniques et du suivi assurantiel ».

En résumé

  • Un investissement de 3 milliards d’euros à l’échelle du Groupe
  • 17 000 logements à acquérir dans toute la France, dont environ 5 000 logements sociaux et 12 000 logements intermédiaires
  • Plus de 4700 logements déjà acquis en VEFA en Île-de-France au 31 décembre 2023 sur un total de 5300 logements réservés
  • De plus en plus d’opérations affichant des performances en phase avec le seuil 2025 ou 2028 de la RE 2020